ActuelThèmesEcoscopeShopAssociationContact
 
               
 



 

18.07.2017

Interview sur le poison environnemental, le ‹glyphosate

«Les autorités de contrôle n'ont pas fait leur travail»

«C'est la chose la plus simple qu'ils puissent faire dans une évaluation de cancer»: Interview du mathématicien et biostatisticien Christopher Portier avec l'ÉCOSCOPE, le 30 mai 2017 à Thoune.

L’Union Européenne veut autoriser le controversé ‹glyphosate› dix années supplémentaires. Le mathématicien et biostatisticien Christopher Portier était expert au Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC). Il y travaillait lorsque le CIRC classifiait en 2015 ‹comme potentiellement cancérigène › l'herbicide le plus fréquemment utilisé dans le monde. Ceci amena les autorités européennes à contrôler le ‹glyphosate›. Leur bilan, que le Conseil fédéral partage également, est le suivant: l'herbicide est peu problématique. C'est pourquoi elles veulent autoriser le ‹glyphosate› dix années supplémentaires. Mais selon Portier et 93 autres scientifiques, le contrôle officiel présente de graves lacunes scientifiques. Dans son interview avec l'OEKOSKOP, il met en garde contre les critères amollis employés lors de l'évaluation du cancer.

Interview avec Christopher Portier

plus d'infos sur le glyphosate


04/02/2016

Pétition «Interdire le glyphosate – maintenant!» déposée à Berne

25 340 personnes demandent aux autorités d’interdire les herbicides à base de glyphosate: Remise de la pétition le 4.2.2016 à Berne

25 340 personnes demandent aux autorités d’interdire les herbicides à base de glyphosate. La Fédération romande des consommateurs (FRC), Greenpeace et les Médecins en faveur de l’environnement (MfE) ont déposé aujourd’hui 4 février la pétition au Service du parlement.

Echo médiatique

plus d'infos sur le glyphosate


05/10/2015

Glyphosate: Interview avec Prof Dr Monika Krüger, université de Leipzig:

«Le glyphosate n’a rien à faire dans la chaîne alimentaire»

malformations à cause du glyphosate? Prof Dr Monika Krüger de l’université de Leipzig dit oui. Photo: Monika Krüger

Prof. Dr. Monika Krüger de l'université de Leipzig rende l’herbicide Glyhosate responsable aussi de malformations, notamment chez les cochons, et de maladies de carences chez les bœufs. En outre, elle associe le glyphosate à d'autres problèmes de santé graves chez les êtres humains. Dans les prochains mois, les autorités vont décider, en Suisse ainsi que dans l'UE, de prolonger ou non l'autorisation du glyphosate. Dans ces circonstances, on ne peut répondre d'une poursuite de l'utilisation du glyphosate.

Communiqué

écoscope 2015 (extrait): Interview avec Prof Dr Monika Krüger , Université de Leipzig: «Le glyphosate n’a rien à faire dans la chaîne alimentaire»

plus d'infos sur le glyphosate


13.05.2015

Une alliance lance une pétition contre l'empoisonnement par le glyphosate

Interdire le glyphosate – maintenant!

Pour en finir avec les terres brulées: Interdire le glyphosate – maintenant!

«Probablement cancérigène». C'est ainsi que le Centre international de recherche sur le cancer (IARC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment qualifié le glyphosate. Ce pesticide et ses produits dérivés se retrouvent dans l'air, dans la pluie et même dans le corps humain. Il est temps d'agir. Le glyphosate doit être interdit. C'est pour cela que Greenpeace, les Médecins en faveur de l'environnement (MfE) et la Stiftung für Konsumentenschutz (SKS) lancent la pétition «Interdire le glyphosate – maintenant!».

Communiqué

plus d'infos sur le glyphosate


   

Pétition