ActuelThèmesEcoscopeShopAssociationContact
 
               
 



 

News des MfE concernant la pollution électromagnétique

22.02.2018

Assouplissement de la radioprotection pour les installations de téléphonie mobile 

Doutes sanitaires et aucune nécessité technique

Photo: MfE

Après que le Conseil des États a refusé il y a un an, en raison de doutes sanitaires, une motion pour relever les valeurs limites des installations de téléphonie mobile, le Parlement doit à nouveau voter une intervention relative à la révision de l’ordonnance correspondante sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI). L'assouplissement de l'ORNI revendiqué dans une motion n'est pas sans présenter des soupçons sanitaires et n'est pas nécessaire pour l'expansion de la téléphonie mobile et la garantie de la numérisation. Les Médecins en faveur de l’Environnement et les médecins au Parlement recommandent au Parlement de refuser à nouveau la motion. L'Union Suisse des Paysans (USP) également, l'HabitatDurable Suisse et la Fédération Suisse des Patients se rallient à cette exigence.

Communiqué

Echo médiatique


Informations de fond:

OEKOSKOP 4/17:

 


18.12.2017

La téléphonie mobile: des allégations invoquées doivent justifier l'exposition supplémentaire

L'Office fédéral de la communication et les opérateurs de téléphonie mobile nous racontent-ils des histoires?

Photo: MfE

En Suisse, les valeurs limites pour les installations de téléphonie mobile sont dix fois plus strictes que dans les pays voisins. Sans augmenter les valeurs limites, la nouvelle technologie 5G devient de surcroît un enjeu suisse: c'est ce qu'affirment à l'unisson l' l'Office fédéral de la communication (OFCOM) et le secteur mobile. Des recherches des MfE montrent: tout est faux. Les dires de l'OFCOM, selon lesquels la classification du rayonnement de téléphonie mobile comme probablement cancérigène n'est valable que pour le portable collé à l'oreille, sont sans fondement.

Communiqué

Echo médiatique


Informations de fond:

News des MfE concernant la pollution électromagnétique 


07.06.2016

Valeurs limites pour les installations de téléphonie mob

Prévention ou préoccupation a posteriori?

Photo: MfE

Une étude américaine publiée ces derniers jours montre davantage de cancers dans un modèle animal en cas d'irradiation à long terme avec la téléphonie mobile. En même temps, le Parlement va décider le 16 juin si les valeurs limites pour les installations de téléphonie mobile doivent être augmentées (motion 16.3007). De ce fait, les hommes et les animaux seraient exposés à une intensité de rayonnement plus importante. Les Médecins en faveur de l’Environnement somment le Parlement de refuser la motion. L'union suisse des paysans réclame la même chose. L'association suisse des propriétaires fonciers et l'Habitat Durable Suisse rejettent également la motion.

Communiqué MfE

Echo médiatique

Informations de fond: Smartphones – Die andere Seite von jederzeit und überall (OEKOSKOP 1/16)

News des MfE concernant la pollution électromagnétique


11.04.2016

Utilisation de smartphones, notamment par les enfants et les adolescents

Le Parlement risque d'oublier la protection sanitaire

Photo: MfE

Sans que le grand public y prête grande attention, on essaie actuellement d'augmenter les valeurs limites pour les installations de téléphonie mobile en Suisse dans des commissions parlementaires et avec un travail de lobby correspondant. Face à cela, les doutes se multiplient: l'utilisation illimitée de la téléphonie mobile représente, notamment pour les enfants et les adolescents, un danger pour la santé et leur bien-être, comme le documentent les Médecins en faveur de l’Environnement (MfE). Ils réclament, entre autres, l'abandon des augmentations des valeurs limites.

Communiqué


Echo médiatique

Informations de fond: Smartphones – Die andere Seite von jederzeit und überall (OEKOSKOP 1/16)

News des MfE concernant la pollution électromagnétique


21/03/2012

Téléphonie mobile: les MfE demandent des valeurs limites plus strictes

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) considère les ondes issues de la communication sans fil comme «éventuellement cancérigènes». Selon le CIRC, le risque de cancer pour ce type de rayons est donc similaire à celui de l'insecticide DDT, interdit à juste titre. Les Médecins en faveur de l'environnement (MfE) constatent avec inquiétude que les valeurs limites censées protéger la population suisse – et notamment les groupes vulnérables comme les enfants et les femmes enceintes – constituent une protection insuffisante. Dans un courrier envoyé à l'Assemblée fédérale, les MfE demandent donc l'application stricte du principe de précaution et – au vu du risque de cancer – des valeurs limites plus basses.

Communiqué de presse (PDF)

Courrier MfE du 16 mars 2012 au Conseil fédéral et à l'Assemblée fédérale (en allmand) (PDF)

Interpellation Yvonne Gilli (conseil national)