Les cantons interprètent l’ordonnance sur les sites contaminés à leur gré

Comment les cantons ont-ils mis en œuvre l’ordonnance sur les sites contaminés sur les sites chimiques de BASF, Novartis resp. Syngenta s’agissant de la benzidine cancérigène? Une nouvelle étude des Médecins en faveur de l’Environnement (MfE) montre que le canton du Valais a très bien travaillé. Par contre, Bâle-Ville et Bâle-Campagne ont perdu de vue ce produit très toxique. Une révision de l’ordonnance sur les sites contaminés (OSites), datant de 25 ans, s’impose.

Plus →

La benzidine, une substance induisant le cancer de la vessie: une fois cherchée – vite trouvée

Pour la première fois, les autorités du canton de Bâle-Ville ont recherché, à Klybeck, de la benzidine, une substance dangereuse, induisant fortement le cancer de la vessie – et l’ont trouvée immédiatement.
La récente analyse de l’office de l’environnement et de l’énergie de Bâle-Ville (AUE) n’a pas grand-chose à voir avec une démarche systématique. Les sites de prélèvement analysés ne sont, en partie, pas au bon endroit, comme p.ex. pour l’aire de jeu Ackermätteli: ces sites ne peuvent même pas détecter la pollution due à la décharge chimique Altrheinweg de la société précédant BASF et Novartis. De plus, l’AUE n’a recherché que cinq substances et donc, en a ignoré près de 1995. Car, à Klybeck, près de 2000 substances chimiques peuvent contaminer le sol et la nappe phréatique, comme l’a montré une expertise des Médecins en faveur de l’Environnement (MfE).
Les MfE exigent des études systématiques au lieu d’actions spontanées.

Plus →

Pas analysés minutieusement

Les autorités du canton de Bâle-Ville n’ont mis en œuvre qu’en partie l’ordonnance sur les sites contaminés (OSites) dans le quartier de Klybeck. Donc elles ignorent jusqu’ici où figurent exactement des sites pollués, qui doivent être assainis, sur les sites chimique de BASF AG et Novartis AG ainsi que sur du sol public. C’est à cette conclusion actuelle qu’arrive une expertise du spécialiste bâlois des sites pollués, Martin Forter, publiée aujourd’hui par les Médecins en faveur de l’Environnement (MfE).

Plus →

L’office de l’environnement bâlois fait l’objet de critiques

Les déchets chimiques sous l’aire de jeu ‹Ackermätteli› à Bâle doivent être analysés, dit le directeur pensionné de l’actuel département de la protection des eaux à l’office de l’environnement de Bâle. Il contredit ainsi son successeur qui considère que cela n’est pas nécessaire. Des recherches des Médecins en faveur de l’Environnement (MfE) révèlent en outre d’autres incohérences.

Plus →