L’Office bâlois de l’environnement ignore-t-il la valeur limite de la benzidine ?

Les Médecins en faveur de l’Environnement (MfE) ont récemment rendu publique une découverte de benzidine datant de 2015 sur le site chimique bâlois de Klybeck. Mais l’Office bâlois de l’environnement ne voit aucune nécessité d’agir. Il justifie une fois de plus cette décision par de fausses affirmations. Il semble que les autorités ne respectent pas la valeur limite légale pour la benzidine hautement toxique dans le Klybeck. Alors que des milliers de personnes devraient un jour y habiter. Les MfE demande au Conseil d’Etat de garantir enfin l’application de l’ordonnance sur les sites contaminés à Bâle-Ville.

Plus →

En 2015 déjà, de la benzidine a été décelée – mais a été ignorée

De la benzidine provoquant le cancer de la vessie est-elle présente sur le site chimique de Klybeck à Bâle? Ceci est débattu de manière intense depuis plusieurs années. Maintenant, il est clair qu’en 2015 déjà, de la benzidine a été décelée qui, à l’époque, a été ignorée. Cela ressort d’un rapport de 2015 dont dispose les Médecins en faveur de l’Environnement (MfE) et qui, jusqu’ici, n’a pas été publié.

Plus →

Encore plus d’articles jetables en médecin

La montagne de déchets de la santé
Profund malaise chez les practiciens

Allégations contre l’étude des MfE
Ignorance ou manque de volonté des autorités bâloises?

Plus

4 des 5 points de prélèvement ne sont pas à l’aval de la nappe phréatique, où les risques liés à la benzidine surgissent

Pour le site chimique de Rosental du canton de Bâle, la benzidine cancérigène a été «oubliée» de 2009 à 2021. Ceci a été critiqué par les MfE dans une étude récemment publiée. L’OEE BV a fait analyser à Rosental la présence de benzidine dans des échantillons de la nappe phréatique. Il n’est guère étonnant que les autorités n’aient rien trouvé. Car, généralement, les sites de mesure ne sont pas à l’aval de la nappe phréatique d’éventuels foyers de pollution à la benzidine, comme le montre une analyse des MfE.

Plus →

Les cantons interprètent l’ordonnance sur les sites contaminés à leur gré

Comment les cantons ont-ils mis en œuvre l’ordonnance sur les sites contaminés sur les sites chimiques de BASF, Novartis resp. Syngenta s’agissant de la benzidine cancérigène? Une nouvelle étude des Médecins en faveur de l’Environnement (MfE) montre que le canton du Valais a très bien travaillé. Par contre, Bâle-Ville et Bâle-Campagne ont perdu de vue ce produit très toxique. Une révision de l’ordonnance sur les sites contaminés (OSites), datant de 25 ans, s’impose.

Plus →

15 ans doivent suffire

Le groupe pharmaceutique Lonza veut se laisser 50 ans pour nettoyer la décharge chimique de Gamsenried près de Brigue (VS). Toutefois, la décharge est perméable. De la benzidine toxique fuit et pollue massivement la nappe phréatique. La Lonza doit agir maintenant et assainir la décharge de Gamsenried définitivement, de manière sûre et en une seule fois et ce, en l’espace de 15 ans. C’est ce qu’exigent aujourd’hui les MfE, l’OGUV, Pro Natura Haut-Valais ainsi que WWF lors d’une conférence de presse qui se tient à Viège (VS).

Plus →